JEAN-BAPTISTE, LE MODELE D’ETRE ORIGINAL

 

Vous êtes appelé à être original

La bible nous appends que le tout puissant a appelé chacun d’entre nous à être original. Plutôt que d’être façonné par les hommes. Nous nous devons donc d’être des personnes originales, chacun en ce qui le concerne.

Savoir tirer l’exemple des écrivains de la bible.

 La bible qui est le plus merveilleux et le plus captivant de tous les livres a été écrite par des auteurs inspirés qui ont vécu à des époques différentes. Ils ne se connaissaient pas du tout, et ne savaient pas ce que les uns et les autres avaient écrit sous l’inspiration du saint esprit. Chacun était un original à son temps et dans son style. Et pourtant, une fois tous leurs écrits mis ensemble, il s’est dégagé une cohérence et une complémentarité extraordinaires qui ont débouché à une sorte de puzzle très complet.

Jean-Baptiste, un autre meilleur exemple.

L’ancien testament se termine par le livre de Malachie, avant d’être suivi par 400 ans dits de silence, pendant lesquels il n’y a pas eu d’autres prophètes. Puis, Dieu suscita un homme, Jean, le baptiste pour tracer le chemin, et être notre exemple à suivre. Tout ce que Jean-Baptiste faisait, préparait la venue du messie promis ; Jésus Christ.

Dans sa prière pour s’approprier sa place (son travail), Jean-Baptiste vit premièrement Jésus en esprit (dans l’invisible ou à travers une vision). Il comprit alors que sa place (son travail) consistait à préparer le chemin ou l’arrivée de Jésus. Puis de ses yeux naturels, il a vu Jésus venir se faire baptiser au Jourdain (Jean 1 :29).  

Pour décrire la situation, la bible dit que Jean était une voix qui criait dans le désert. Il ne s’agissait pas seulement de crier dans le désert terrestre car si non, à quoi cela servirait de crier simplement dans un tel désert où il n’y a probablement que du sable, de la chaleur, et parfois des oiseux ? Jean criait dans le désert spirituel c’est-à-dire, il intercédait ou méditait dans son esprit sur comment rassembler ou mobiliser les gens autour du baptême de la repentance, et les enseigner, afin que ces derniers soient finalement guéris de tous les maux dont ils souffraient, et qui les rendaient malheureux (Matthieu 3 : 3). Jean s’est donc préparé en pensée et en esprit, en vue d’accomplir l’œuvre de Dieu.

Lorsque le temps fut venu pour Jésus d’apparaître publiquement à Jean, celui-ci le reconnût grâce à une révélation du saint esprit. Alors, il éleva la voix avec passion, et dans une crainte mêlée de respect, il dit ceci à la multitude qui avait été attirée par son ministère dans le Jourdain et dans les environs : « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ! » (Jean 1 :29).

Un ministère original, grâce à une démarche originale.

Dans le récit ci-haut, on découvre aisément que Jean Baptiste n’avait pas essayé de correspondre à la hiérarchie religieuse de son époque, loin de là. Il dût faire seulement ce que Dieu lui a demandé de faire, et dire uniquement ce qu’il a entendu de lui (de Dieu). Il bénéficiait ainsi d’une ligne directe avec son Dieu ;

Par sa triple démarche de prédication de repentance, d’enseignement et de guérison, Jean-Baptiste permit aux gens de voir Dieu sous un éclairage nouveau.

La triple approche d’évangélisation employée par Jean Baptiste eût pour effet immédiat d’ouvrir les cœurs de gens, d’adoucir leur attitude envers Dieu, et de leur donner la perspective que leur vie pouvait changer, et non simplement de voir dans son appel, une opportunité de rejoindre une dénomination religieuse, et de ressembler à des gens religieux dont la vie est dépourvue de la puissance miraculeuse de Dieu.

Cette même approche fut celle que Jésus utilisa à son tour dans l’exercice de son ministère, et beaucoup de gens acceptèrent de recevoir Dieu dans leur vie (Matthieu 9 :35). Ce qui confirme que Jean-Baptiste avait pour mission de préparer le chemin ou le passage de Jésus Christ. Jésus est donc l’exemple à suivre aujourd’hui.

Une préparation spirituelle est nécessaire pour la réussite dans le ministère.

Faites une préparation de votre pensée et de votre esprit en vue d’accomplir l’appel de Dieu sur votre vie, comme l’a fait Jean-Baptiste. Regardez en face et examinez très bien ce que vous voyez. Définissez qui vous êtes vraiment et méditez sur ce que vous souhaitez devenir.

Essayez toujours d’exercer votre ministère comme Jésus le fit en prêchant, en enseignant, et en guérissant les malades, surtout en considérant l’homme dans son état de chute et de perdition. Comme un être faible et imparfait, ayant besoin de la puissance de Dieu pour être rendu complet et parfait.

Et quand le saint esprit vous convainc d’être complètement dans l’erreur par rapport à ce que vous faites, prenez simplement le passage de 1 Jean 1 :9.

Soyez un original comme l’a été Jean-Baptiste, une voix, et non l’écho d’une voix. Soyez prêt  à voir l’invisible, à découvrir dans la vision ce que Dieu attend de vous, afin d’être sûr de pouvoir accomplir l’impossible.

Soyez bénis.

Évêque Willy YUMBA, Message du dimanche 26 Mai 2019.

Richard Mwenyemali

Follow the author on         or visit   Personal Blog

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.