ETRE ORIGINAL DANS VOTRE MINISTERE, C’EST AUSSI JOUIR DE LA PROVISION DIVINE, EN PAYANT LA DIME ET LES OFFRANDES

Ce message changera votre vie

Introduction

Par ministère il faut entendre, un travail que vous réalisez pour Dieu. Il peut s’agir de n’importe quelle activité, pourvu que cela corresponde à ce que Dieu attend de vous.

Or, qui dit travail, dit salaire ou récompense. Cela veut donc dire que dès lors que vous travaillez, vous avez droit à une récompense car, tout travail mérite un salaire, dès lors qu’il est réalisé selon les attentes du maître ou propriétaire de l’ouvrage (1 Timothée 5 :18).

Et quelles sont les attentes du Seigneur envers ceux qui le servent ?

Pour ce qui est cependant de l’œuvre du Seigneur, l’une des attentes de Dieu en tant que propriétaire ou maître de l’ouvrage c’est qu’au-delà du travail que vous réalisez, vous soyez également disposé(e) à payer régulièrement votre dîme, et à donner des offrandes, pour pouvoir ainsi être considéré comme un ouvrier original, et réunissant toutes les conditions pour accéder à votre récompense en tant qu’ouvrier (la provision de Dieu pour vous).

C’est un peu comme l’impôt professionnel sur la rémunération (IPR), que tout employeur a l’obligation de couper à la source, avant de payer au travailleur son salaire seulement, pour Dieu, il ne coupe pas à la source. Il vous donne tout, mais vous laisse vous-même la responsabilité de lui rétrocéder ce qui lui revient de droit. Un véritable test de fidélité, pour voir votre originalité en tant qu’ouvrier de Dieu. Etes-vous en mesure de vous exécuter seul, en l’absence d’une quelconque contrainte ? Si oui, alors, vous êtes un ouvrir original, et vous avez droit d’accéder à la provision de Dieu, à titre de récompense.

Et maintenant, le message du jour

Job était un grand serviteur de Dieu, et énormément béni. Il avait toutes sortes de richesses, et ne pouvait envier personne à son époque, tellement qu’il était fort riche (Job 1 :1 à 3).

Quand la vie bascule en cauchemar !cryingcrying

A un moment donné de sa vie, Job a été frappé par des terribles malheurs qui ont fait à ce qu’il perde tout ce qu’il avait. Cet homme autrefois riche et suffisamment respecté, a vu la vie s’écrouler devant lui, et était à peine difficile à reconnaître, même par ses propres amis. Réalisez très bien ce que cela veut dire exactement, en lisant Job 2 :11 à 13 !

Et quand le souvenir devient la porte de sortie ?

Devant ces malheurs indescriptibles, Eliphaz de Théman, un des trois amis de Job venus lui rendre une visite de consolation, se souvint alors qu’après avoir atteint l’abondance, Job s’était détourné de la crainte de Dieu, en n’observant plus la loi de Dieu rendant obligatoire le paiement de la dîme et des offrandes (Malachie 3 :8 à 10). Job avait donc cessé d’être un serviteur original, et avait commencé à se conformer au monde, en ne payant plus sa dîme, et en ne donnant plus des offrandes ; probablement sous l’influence des gens de son entourage qui avaient ainsi corrompu son originalité en tant que serviteur de Dieu (lire absolument Job 22 :5 à 10). Peut-être que c’est aussi votre cas aujourd’hui !

Caïn et Abel furent les premiers exemples

En se rappelant par ailleurs de ce qui s’était passé dans l’histoire de Caïn qui avait été maudit pour n’avoir pas bien observé la loi sur la dîme telle que fixée par Dieu (Genèse 4) ; Eliphaz compris alors que le non-respect de la loi sur la dîme et les offrandes constitue une grande méchanceté, une iniquité qui attire le malheur ou le châtiment, et qui fait qu’un homme cesse d’être original en tant que serviteur Dieu, en dépit du volume du travail qu’il pourrait abattre.

Alors, Eliphaz fit remarquer à Job sa conduite du passé qui était susceptible d’être la cause principale de ses malheurs : Le fait d’avoir saboté la loi sur la dîme et les offrandes (lire Job 22).

Les conséquences néfastes liées au sabotage de la loi sur la dîme et les offrandes 

Voici ce qui arrive à celui qui refuse ou cesse de payer la dîme et/ou de donner des offrandes :

1). Il perd la conduite de Dieu, avec toutes les conséquences que cela implique

Lorsque vous refusez ou cessez de payer la dîme et de donner les offrandes, Dieu cesse de vous aider en termes d’orientation et d’assistance. Vous n’avez donc plus des faveurs particulières et vous devez désormais vous débrouiller seul(e), comme toute autre personne.

Payer la dîme et donner les offrandes, c’est établir un partenariat avec Dieu, aux termes duquel, Dieu s’engage à vous assister avec toutes sortes de bénédictions dans vos luttes quotidiennes et dans vos affaires, et à vous faire jouir des faveurs particulières qui ne sont pas données à tout le monde, parce que, vous faites quelque chose de particulier, par rapport à tout le monde (Lire Malachie 3 :10 à 11).

2). L’obligation de payer la dîme et de donner des offrandes constitue un défi. Donner

Payer la dîme et donner des offrandes, c’est un acte de foi, et la preuve que vous croyez à la parole de Dieu qui dit que vous ne moissonnerez que si vous semez préalablement, et que, celui qui sème peu, moissonnera peu (2 Corinthiens 9 :6 à 8).

Il est donc facile de comprendre que ceux qui ne paient pas la dîme s’appauvrissent ou finissent par s’appauvrir un jour, parce qu’à un moment donné, ils n’auront rien à récolter (Osée 8 :7).

Avez-vous l’impression de peiner, alors que vous dites que vous servez l’Eternel ? Réfléchissez bien. Souvenez-vous bien de votre conduite, vous pourriez être surpris(e) de réaliser que ce n’est pas un hasard si votre vie semble avoir de ressemblance avec celle de Job à un moment donné. Vous avez peut-être cessé d’être original en tant que serviteur de Dieu (Ecclésiaste 7 :14).

Le seul moyen pour toute personne de sortir de l’impasse financière et de se garantir une bénédiction véritable et aux fondements solides, c’est en payant la dîme et en donnant des offrandes. Cela est obligatoire pour tous, même pour le pasteur car, tout pasteur qui ne se contenterait que de recevoir sans jamais donner à son tour, deviendra dans peu de temps un mendiant auprès des fidèles.

La loi sur la dîme s’applique à tout ce que vous gagnez. Pas seulement à votre salaire mensuel.

Oyez béni, et à suivre.

Richard Mwenyemali

Follow the author on         or visit   Personal Blog

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.