SERVIR LE SEIGNEUR

Voici l'outil le plus efficace grâce auquel vous serez très utile à vos proches
 
Avant de dire quoi que ce soit dans ce texte, permettez-nous de commencer par vous rappeler un principe important de la vie et auquel personne ne pourra jamais échapper :
 
Tout ce que vous faites à quelqu’un, c’est en principe à vous-même que vous le faites. Que cela soit quelque chose de bon ou de mauvais car en réalité, tout ce que nous faisons dans la vie, nous revient toujours d’une certaine manière, et parfois, au centuple. 
 
C’est pourquoi il est écrit ; « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez jamais qu’on vous fasse à vous ou autrement, faites encore et encore aux autres, ce que vous voudriez que d’autres fassent pour vous ». 
 
C’est aussi pour ça que Lavoisier avait aussi une part de vérité quand il disait « Rien ne se perd, rien ne se crée,.. ». C’est également la raison pour laquelle il est écrit : « Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera nécessairement ».
 
Quand on parle de servir Dieu, la plupart des croyants ont souvent tendance à ne voir que certaines tâches spécifiques comme prêcher, assurer la modération, mettre de la propreté dans le temple, chanter ou encore assurer le service de protocole, donner sa contribution au fonctionnement de l’église par le canal des offrandes, etc.
 
Et qu’en pensez-vous en ce qui vous concerne ?
 
En effet, c’est une bonne chose que de s’adonner aux tâches qui permettent à l’église de fonctionner, ou autrement de « vivre » cependant, il est encore mieux de garder en tête la mission principale de l’élise en tant que ‘maison de Dieu’. De se rappeler constamment du pourquoi de l’existence de l’église. C’est seulement à partir de ce pourquoi qu’il peut être aisé de se faire une idée sur ce que devrait être le service principal à l’église.
 
La bible donne une orientation à ce sujet.
 
Pour être fixé sur le pourquoi ou la raison principale de l’existence de l’église, il faut consulter la bible dans Esaïe 56 :7 où il est écrit : « Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples ». 
 
Nous comprenons donc par-là que l’église est faite principalement pour que les gens aillent y faire des prières. 
 
Jésus n’a pas manqué l’occasion de nous le rappeler, lorsqu’il fallait qu’il remette de l’ordre dans le temple, transformé en lieu de commerce par des inconscients. Ayant bouté dehors ceux qui s’adonnaient aux activités futiles dans le temple, il a déclaré : « Il est écrit : ma maison sera appelée une maison de prière … » (Lire l’histoire dans Matthieu 21 :12 à 13). 
 
Voyez-vous, le premier service, et le plus important de tous les services pouvant être réalisés à l’église, consiste donc à prier. Oui, prier est, et devrait être le service principal dans toute église.
 
Oui ; prier, c’est servir
 
Vous pouvez vous en douter mais croyez-nous, prier est bel et bien un service à travers lequel nous prenons en charge les problèmes des autres ; invoquant Dieu de leur venir au secours. Nous rendons donc services à ceux qui ont les cœurs brisés, ceux qui sont chargés et/ou fatigués par les situations de la vie, et qui ont besoin du repos ; au-delà du fait que nous prions pour nos problèmes personnels. Il ne s’agit pas d’une perte de temps. 
 
On ne donne qu’à celui qui demande, et la prière est l’une des meilleures façons de demander, et de se faire obéir par la nature. Une publication précédente vous l’explique mieux. Vous pouvez la lire en cliquant ici.    .  
 
A travers la prière, nous servons le seigneur, en focalisant notre attention sur les problèmes des autres, dans le souci de les voir trouver de solutions. Nous servons le seigneur, en prenant en charge les fardeaux de nos semblables. 
 
Vous servez Dieu et lui montrez votre amour, en priant pour les autres. Laissez-nous vous l’expliquer 
 
Dans Matthieu 25 :40, Jésus a expliqué qu’à chaque fois que vous faites quelque chose à l’un de vos semblables, c’est directement à Dieu lui-même que vous le faites autrement, vous rendez service à Dieu, en vous occupant des problèmes de vos semblables au cours de vos prières.
 
Prier pour vos semblables, c’est aussi l’expression de votre amour envers ces derniers, et surtout la meilleure façon pour vous de témoigner votre gratitude envers Dieu, pour l’amour dont vous êtes vous-mêmes bénéficiaire de sa part.
 
Si la bible nous montre d’une part la preuve du grand amour de Dieu envers chacun de nous en disant : « Car Dieu a tant aimé le monde (nous), qu’il a donné son fils unique… » (Jean 3 :16), elle nous explique d’autre part comment nous devrions à notre tour montrer notre reconnaissance envers Dieu pour ce grand amour qu’il nous a manifesté. Ainsi elle nous dit: « Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères » (1 Jean 3 :16).
 
Donner sa vie ne signifie forcément mourir, ça vous quelque chose ?
 
Il serait sage pour chacun de nous, de bien comprendre le sens profond de l’expression « Donner notre vie pour les frères », telle qu’employée dans 1 Jean 3 :16. 
 
En effet, il ne s’agit pas pour nous de mourir physiquement, soi-disant pour sauver nos semblables. La vie humaine est sacrée, et ce caractère sacré s’impose à tous, de telle sorte que même se donner personnellement et volontairement la mort, est un péché devant Dieu, dès lors qu’en nous envoyant sur terre, il a précisé que notre mission consistait à cultiver la terre (la développer) et la garder (Genèse 2 :15).  
 
Se suicider, c’est donc renoncer à votre mission de vie et surtout, manquer de l’amour pour vous-même, alors que Dieu vous recommande d’ « aimer votre prochain comme vous-même » (Luc 10 :27).
 
Par ailleurs, la mort d’un homme en tant que tel, n’a aucune puissance salvatrice. Elle ne peut pas à elle seule sauver d’autres humains. C’est plutôt ce que l’homme aura fait de sa vie, qui peut sauver les autres.
 
Un homme peut s’immoler soi-disant, pour sauver les autres, sans cependant que son acte n’apporte un quelconque changement dans la situation de ceux pour qui il a prétendu mourir. Son sacrifice ou son immolation aura alors été un geste inutile, et la personne aura été simplement un gâchis. Un martyr insensé.  
 
Seul Jésus avait la mission de vraiment mourir pour les autres ; ce n’est donc pas utile pour vous de vous donner la mort.
 
Pourquoi faire couler vainement son sang quand on sait que le sang humain n’a aucun pouvoir salvateur ou rédempteur ? Seul le sang de Jésus avait un tel pouvoir donc, seule la mort de Jésus pouvait vraiment sauver des vies. 
 
Pour les êtres humains que nous sommes, la meilleure façon pour nous de sauver nos semblables et de leur être utiles, c’est en restant en vie, et en nous servant au mieux de notre vie, pour leur apporter le changement qu’ils espèrent. Ouvrez donc votre esprit grandement et comprenez cela une fois pour toutes. 
 
C’est seulement tant que vous êtes encore en vie, que vous pouvez résoudre les problèmes auxquels sont confrontés vos semblables. Pas en étant mort(e), même soi-disant pour eux car, dès lors que vous mourez, vous devenez inutile pour l’humanité. Un chien vivant sera plus important pour ses compères, que ne saurait l’être un lion mort. Alors, ne vous donnez pas la mort.
 
Un homme mort devient simplement un colis ou une charge pour ceux qui restent en vie, quel que soit le motif pour lequel il est mort. Quelles que soient les motivations pour lesquelles il s’est sacrifié. Seul un Jésus mort pouvait vraiment servir à quelque chose ; à beaucoup de choses même. 
 
Un homme mort ne pourra plus servir, et un vivant qui ne sert pas/plus, n’est pas différent d’un homme mort.
 
L’une des raisons pour laquelle nous nous précipitons à enterrer nos morts, c’est parce qu’ils deviennent inutiles à notre vie. Nous trouvons en effet qu’ils ne nous sont plus d’aucune utilité. Ils ne nous servent plus à rien et pire encore, ils risquent même de devenir un danger pour nous, si nous les gardons encore longtemps à nos côtés alors, nous nous débarrassons d’eux. Nous allons les ‘jeter’ au cimetière. Nous allons les enterrer. 
 
Vous voulez vous tuer soi-disant pour les autres, c’est vous qui décidez mais sachez qu’une fois mort(e), les gens se débarrasseront vite de vous. La seule chose qu’ils garderont avec eux, c’est ce que vous aurez fait de bon pour eux, lorsque vous étiez encore en vie. 
 
Donc, le seul moyen pour vous de continuer à vivre aux côtés de vos proches même après votre mort physique, c’est à travers ce que vous aurez fait pour eux de votre vivant. Alors, profitez de votre vie pour faire un maximum des bonnes choses à vos semblables. 
 
Vous n’êtes pas différent d’un homme mort, en ne faisant rien pour vos proches, et si vous tenez vraiment à rendre services à vos parents, à vos enfants, à vos amis, à votre conjoint(e), à votre pays ou au monde tout entier, c’est pendant que vous êtes encore en vie que vous devez faire quelque chose. C’est la seule manière efficace pour tout homme de donner sa vie pour ses semblables.
 
Révélez-vous et survivez au sein de l’humanité par vos bonnes actions.
 
Dans Romains 8 :19, la bible explique pourquoi la vie de chaque personne est en réalité une mission à exécuter sur terre. Elle dit en effet que « …la création (l’Univers) attend-elle avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu ». 
 
Vous ne vous révélez pas au monde en étant mort. Vous vous révélez au monde par les actions de grande envergure que vous réalisez au cours de votre vie, et vous survivez à travers ces actions.  
 
C’est aussi pour cela que la bible dit qu’un homme pourrait même brûler son corps et se tuer, sans cependant que son geste ne soit un témoignage suffisant de son amour envers les autres. 
 
En parlant de l’amour dans 1 Corinthiens 13, la bible dit ceci au verset 3 : « Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien ». Se tuer, soi-disant pour votre prochain, ne signifie donc pas nécessairement l’aimer, même quand on agit en croyant en cela. 
 
Ah oui, se donner la mort quand on n’est qu’un simple humain, ne signifie pas du tout aimer votre prochain, dès lors que votre mort ne pourrait rien apporter à sa vie. Servez-vous plutôt de votre vie, pour rendre meilleures celles des autres. Pour rendre heureux vos semblables. 
 
Témoignez de l’amour à vos semblables en essayant de changer leur situation avec la force que vous possédez tant que vous êtes encore en vie. Une fois mort, vous n’aurez plus rien à faire.
 
La prière est le plus grand cadeau que vous puissiez faire à vos semblables alors, priez constamment pour eux
L’une des plus grandes choses qu’on pourrait donner à nos semblables consisterait à prier pour eux car, prier pour quelqu’un signifie, éprouver le désir de le voir obtenir quelque chose qu’on n’est pas humainement capable de lui offrir car sinon, on ne serait pas en train de prier pour lui, mais, on lui offrirait simplement ce dont il a besoin.
 
On n’a tellement envie de donner quelque chose à l’autre lais comme on ne l’a pas ou on ne le peut pas, alors on prie pour lui. C’est donc l’expression du plus grand amour et en même temps, l’expression de notre plus grand altruisme. Le sens du partage bouillonne vraiment en nous, et le plus grand cadeau que l’on pourrait faire à ceux que l’on aime.
 
On aurait voulu nous occuper nous-même du problème de l’autre mais comme cela nous est difficile alors, on prie pour lui ou autrement, on le demande pour lui la chose pouvant satisfaire son besoin, auprès de celui qui peut la lui donner.
 
Prier pour les autres, c’est aimer Dieu.
 
Notre amour envers Dieu est ainsi mis au grand jour, lorsque nous nous mettons à prier pour nos semblables. 
 
En parlant de notre amour envers Dieu, la bible dit en effet que « Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? Et nous avons de lui ce commandement : Que celui qui aime Dieu, aime aussi son frère » (1 Jean 4 :20-21).  
 
Et qu’est-ce qui pourrait prouver votre amour pour les autres. La bible précise en disant : « Il n’y a pas plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » Dans Jean 15 :13. Nous l’avons largement expliqué ci-haut.
 
Oui, prendre du temps pour prier pour vos semblables, c’est donner votre vie pour ces derniers ; c’est donner votre vie à Dieu. Et dans une certaine assertion, la vie est définie comme étant l’espace du TEMPS compris entre la naissance et la mort (Confère dictionnaire la Rousse). 
 
Et tout celui qui perdra sa vie pour Dieu (en servant les autres, en priant pour les autres), la gagnera au centuple (Luc 9 :24 ; Marc 10 :29-30).
 
La prière fut la seule arme que détenait l’église primitive. Le seul ‘matériel’ dont elle disposait pour servir efficacement ses membres.
 
Dans le livre d’Actes 12:5-19, les chrétiens de l’église primitive, ayant compris le sens de servir à travers la prière, n’ont donc pas hésité à recourir à ce service (la prière), pour résoudre le problème auquel était confronté l'un de leurs membres qu’était l’apôtre Pierre ; ayant été arrêté et jeté en prison à cause de son travail. 
 
L'église n'avait rien d'autre à faire pour l’apôtre Pierre. Elle n’avait aucun autre service à lui rendre, si ce n’était de prier pour lui. Aucun notable auprès duquel l’église pouvait aller se plaindre ou plaider pour la cause de Pierre ou autrement, solliciter de l'aide, en sa faveur. Toute autre action pouvait probablement être utile à Pierre, sans pour autant déboucher à sa libération en tant que seule chose dont il avait vraiment besoin à cet instant-là.
 
Bref, à travers la prière, l'église a rendu à Pierre le plus grand service qu’elle ne pouvait lui rendre par des moyens matériels ou financiers. Elle lui a permis de recouvrer la liberté, en s’adressant directement à celui qui seul, avait le dernier mot à dire par rapport à la situation de Pierre. Nous parlons de Dieu.
 
Vous ne rendrez jamais plus de services aux gens, qu’en priant sincèrement et efficacement pour eux.
 
La prière fut le plus grand service que Pierre et Jean rendirent à un boiteux 
 
Pierre et Jean avaient dû également recourir à la prière, pour offrir la plus grande des aumônes au mendiant qui les avait arrêtés devant le temple, leur demandant de l’argent. 
 
N’ayant pas sur eux le peu d’argent que le mendiant leur demandait, Pierre et Jean décidèrent de lui donner plus que cela, en recourant à la prière. Ils lui ont offert la fin de la mendicité, en lui permettant de marcher c’est-à-dire, de devenir valide, pour s’occuper lui-même de sa vie.
 
« Pierre lui dit : Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche » Actes 3 :6.
 
Qu’est-ce qu’un homme boiteux de naissance pouvait exiger d’énorme dans la vie, si ce n’est marcher ? Ah oui, ce rêve quasiment fou, lui a été rendu possible grâce simplement à la prière de Pierre !
 
La prière, c’est la seule arme la plus efficace et la plus redoutable dont l’église et les hommes de Dieu pourraient se servir, dans leurs intentions sincères d’aider les autres.
 
Le caractère redoutable de cette arme s'était confirmé dans les deux exemples mentionnés ci-haut et il peut se confirmer encore aujourd’hui dans votre propre vie ou dans celle de vos semblables. Avec cette arme, des forteresses seront toujours renversés, de montagnes détruites et jetées dans la mer, des feux éteints, des serpents et scorpions tués, des portes de prison écroulées, comme ce fut le cas dans la situation de Pierre, des handicaps disparaitront, comme dans le cas de ce boiteux de naissance dont l’histoire a été renseignée ci-haut.
 
Nous avons souligné ci-haut que, pour pouvoir être bénéfique, une prière se doit d’être efficace.
 
Dans Matthieu 6 : 6, la bible nous donne le secret d’une prière efficace lorsqu’elle dit : « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte... et ton père, qui voit dans le secret, te le rendra». 
 
Il est ici question pour nous d’être concentré spirituellement, par rapport au problème pour lequel nous prions. Ainsi, notre prière ne sera pas juste une énorme perte de temps et d’énergies.
 
Quand nous nous servons des recommandations de Dieu au sujet de la manière dont nous devons faire nos prières (avec attention) alors, notre prière sera efficace car nous serons toujours exaucés, et nous ne manquerons alors de rien (Matthieu 6 :6b, et Proverbes 4 :20 – 22).
 
Laissez la place à Dieu dans votre esprit
 
La prière efficace, c'est agir avec concentration spirituelle, pour ainsi laisser Dieu prendre la relève, et s'occuper lui-même du problème, ou de la situation. Nous pouvons donc dire qu'enfin de compte, servir Dieu à travers une prière efficace, c'est nous comporter ou prendre des dispositions, de manière à laisser Dieu se servir de nous, pour aider les autres.
 
Une prière attentionnée autrement dit ‘méditation’, c’est une arme efficace à la portée de tous, et qui peut délivrer tout celui qui  s’en servirait comme il se doit.
 
Le problème de Pierre avait suscité une telle attention et une prise de conscience au sein de l'église, quant à la prière comme arme efficace, pour résoudre n'importe quel problème.
 
Il se peut que les problèmes que vous traversez ou ceux que vos prochaines connaissent en ce moment, soient également cette étincelle qui va allumer le feu dans votre conscience, pour vous permettre de vous rappeler de l'importance de la prière dans votre vie, et de vous en servir, pour résoudre vos problèmes et ceux de vos proches, leur rendant ainsi service.
 
Par le fait d’une prière efficace,  l'église avait su alerter l'armée du royaume des cieux, et cette dernière s'était tout de suite mise en action, en dépêchant un ange en prison, pour aller libérer Pierre, sans avoir à observer un protocole quelconque.
 
Il ne s'agissait pas d'une prière de plainte ou de réclamation mais une prière d'appel au secours, d'appel à l'intervention avec espoir de voir réellement le problème se résoudre, tout comme celle qui avait été faite par les disciples dans la barque. Eux qui, se sentant noyés par la tempête, avaient alors crié vers Jésus, l'appelant à intervenir en personne: "Seigneur, sauve-nous s’il te plaît. Nous sommes en train de nous noyer"(Matthieu 8 :23 - 25).
 
Ne vous laissez pas stressé et intimidé par le problème pour lequel vous êtes en train de prier. Focalisez-vous sur Dieu, voyez sa puissance dans votre esprit, voyez-le en action, en train d’apporter la solution. Voyez le problème en train de disparaitre de soi, voyez la situation en train de se résoudre; de se décanter. 
 
Sentez déjà la joie de la délivrance, d'être enfin épargné du problème, d'être débarrassé de la situation qui vous inquiétait ou qui troublait votre semblable. Souriez déjà, remerciez déjà Dieu, bénissez-le déjà, proclamez déjà la chose ou la situation désirée, sentez déjà la consolation en vous, et exprimez déjà votre gratitude par rapport cette merveilleuse expérience du changement que vous allez vivre bientôt.
 
Priez efficacement pour vous-même et surtout pour les autres, et vous changerez des vies.
 
Soyez bénis.
 
Evêque Willy YUMBA.
 
 
 
 
 
 
 
 
Richard Mwenyemali

Follow the author on         or visit   Personal Blog

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.